Carbone & Silicium : Mathieu Bablet au sommet de son art

Après Shangri La et une attente de quatre années, Mathieu Bablet revient sur le devant de la scène avec un tout nouvel écrin dédié, lui aussi, à la science-fiction, Carbone & Silicium. L’auteur a eu le temps nécessaire pour peaufiner son récit mais ce dernier est-il pour autant à la hauteur des attentes ? Se trouve-t-on devant le travail le plus mature de l’artiste à ce jour ?

Mathieu Bablet est encore un jeune artiste, mais n’y voyez pas un quelconque défaut. Au contraire, lire Mathieu Bablet, c’est découvrir un écrit mature et complet. C’est comprendre que l’âge d’un auteur importe peu, seules comptent l’histoire et la façon dont il a de nous la narrer. Lire Mathieu Bablet, c’est aussi se prendre une claque, de manière continue, devant des dessins d’une qualité irréprochable et surtout, devant des concepts soulignés avec brio au sein d’un récit touchant. Lire Mathieu Bablet, c’est également voyager dans différentes régions du monde à des époques distinctes mais, c’est aussi rêver. Rêver de ce que l’humanité peut faire de mieux et de pire. Rêver de nos créations futures, de leurs bienfaits et de leurs dérives.

Dans Carbone & Silicium, Bablet nous dépeint notre monde sous bien des facettes, qu’elles soient politiques, sociales, économiques ou encore environnementales, au travers des yeux des deux robots qui donnent leur nom à ce roman graphique. Les guerres, le retour du fascisme, l’évolution des soins de santé, le réchauffement climatique, la modernisation à outrance, le fossé entre riches et pauvres, la toute puissance des entreprises riches à millions… sont autant de sujets entrevus et questionnés par les deux protagonistes principaux et Mathieu Bablet.

Dans un premier temps, on se complaît à dénicher les évolutions technologiques imaginées par l’artiste et placées judicieusement au cœur de chacune des planches. Ensuite, nous sommes inexorablement happés par l’histoire d’amour naissante entre deux intelligences artificielles qui ne peuvent s’empêcher de se retrouver périodiquement pour discuter du monde, se montrer ce que chacun a observé de son côté, ce que chacun a enduré… Enfin, c’est le contexte politique -ou plutôt les contextes politiques- qui nous frappe : les hommes sont-ils voués à reproduire les mêmes cycles de violences encore et encore ? L’unité est-elle un leurre ? Sommes-nous, dans notre for intérieur, sans cesse accaparés par notre égoïsme ?

Ces niveaux de lecture, et d’autres également, sont autant de couches que l’on découvre dans Carbone & Silicium. Autrement dit, que vous souhaitiez lire un récit profond qui interroge notre façon d’être ou plutôt, une histoire qui vous emmenèra dans des lieux inexplorés car futuristes et tout droit sortis de l’imagination de l’auteur, Carbone & Silicium répondra à vos attentes.

Les dessins aussi participent à la franche réussite de l’œuvre. D’ailleurs, les pleines pages vous décolleront la rétine tant elles recellent de détails visibles pour celui qui prendra le temps d’observer et de comprendre ce qu’il a devant les yeux. Mais lire Carbone & Silicium, c’est aussi s’immerger dans un monde de couleurs. Un univers où le ton est donné à l’entame de chaque chapitre grâce à une tonalité différente. Rouge, bleue, verte, orange, grise… l’auteur français imagine la vie comme un arc-en-ciel dont les couleurs seraient le fruit des émotions et des actes de ses personnages, une vision sublimant encore plus un roman graphique qui n’en demandait pas tant.

Pour parvenir à un tel résultat, il aura fallu quatre années à Mathieu Bablet. Quatre années, c’est long. Mais l’attente à un prix… et quel prix ! Ces lignes en témoignent, à l’instar d’une déclaration d’amour : Carbone & Silicium nous a totalement conquis. Scénario, dessins, couleurs, narration… aucun élément n’a été laissé de côté. Au contraire, tous ont été sublimés pour accoucher d’une oeuvre complète, mémorable et sensationnelle.

Note : 10/10

R.L.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.