Flesh Empire : Quand la science-fiction est maîtrisée avec brio

A l’heure actuelle, l’évolution technologique tend à rendre obsolète, ou presque, des inventions jugée récentes il y a peu de temps encore. A tel point que nos données les plus importantes sont aujourd’hui stockées sur Internet, sur des machines et qui sait où elles seront conservées demain ? Dans Flesh Empire de Yann Legendre, nous découvrons Singularity, un monde où la mémoire de chaque citoyen, tous dotés d’un corps synthétique, est stockée dans un data center contrôlé par le Sénat.

Pour ce pouvoir en place, l’avantage est double : d’un côté, en cas de « problème » avec un résident, il suffit d’effacer la mémoire de ce dernier et, d’un autre côté, ils peuvent stocker deux personnes dans un même corps pour lutter contre le manque de place. Autrement dit, toute personne peut être amenée à partager son corps avec un autre individu : le premier le contrôlant tel jour et le second, tel autre jour.

Un système tordu à première vue mais qui pourrait bien faire passer Flesh Empire du statut de récit de science-fiction à celui d’anticipation.

Pour nous raconter cette histoire, Yann Legendre use de noir et de blanc et surtout, de formes géométriques- cubiques ou arrondies-, pour créer un style déroutant qui rappellera certaines peintures surréalistes. Déstabilisant au premier abord, on constate rapidement que tous les ingrédients sont réunis pour créer une atmosphère propre : on s’immerge facilement dans le monde de Singularity et on ne peut que se questionner sur notre propre futur.

En ce qui concerne la narration, l’histoire fait fi de longs dialogues et explications alambiquées pour se focaliser sur l’essentiel et assurer une immersion de tous les instants. En quelques cases seulement, on comprend la situation politique malsaine qui règne à Singularity, les mécanismes retors mis en place pour contrôler la population et le peu de solution qui semble exister pour cette dernière.

Dans Flesh Empire, on pénètre dans une oeuvre à part qui présente ses propres caractéristiques dont la somme de celles-ci conduit à un moment de lecture intelligent, immersif et original. L’un de ces récits SF qui marquera votre mémoire et vous fera réfléchir encore après la fin de votre lecture.

Note : 9/10

R.L.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.