I Kill Giants : le plein d’émotions pour ce roman graphique surprenant

10 ans, c’est le nombre d’années qu’il nous aura fallu attendre pour pouvoir enfin lire la version française du comic-book « I Kill Giants » paru en 2008 chez Image Comics et publié il y a quelques semaines seulement en terre francophone grâce à Hi Comics. Cet éditeur français ne pouvait choisir meilleur moment puisque le récit bénéficie, en ce moment même, d’une adaptation cinématographique qui, on l’espère, sera fidèle au matériau d’origine. Si l’on ne peut pas encore juger du film, le roman graphique dont il est tiré est un petit trésor à mettre entre toutes les mains. On vous explique tout de suite pourquoi.

Vous êtes fans d’univers fantastiques peuplés d’elfes, de dragons et de nains ? De royaumes ravagés par des guerres opposant chevaliers et créatures fantastiques ? De quêtes improbables au milieu d’une ancienne cité secrète dirigée d’une main de fer par une civilisation que l’on pensait perdue à tout jamais ? Alors, passez votre chemin sans plus attendre car I Kill Giants n’est pas du tout ce genre de récit.

Ici, on découvre Barbara Thorson, une jeune fille en proie à des soucis personnels comme peuvent en avoir tous les adolescents de son âge. En quête d’identité, Barbara éprouve aussi bien des difficultés à se faire des amis qu’à se comporter respectueusement envers les adultes. A tel point qu’elle devra se rendre régulièrement dans le bureau du Directeur de son établissement scolaire et dans celui de la psychologue de l’école. Dès lors, son unique échappatoire, elle la trouvera dans le monde fantastique qui l’entoure puisqu’il grouille de petites créatures étranges que seule l’héroïne semble en mesure d’observer. Et pire encore, des géants seraient prêts à envahir nos contrées dans l’unique but de détruire tout ce qui se dresse sur leur passage! Mais n’ayez crainte puisque Barbara n’est autre qu’une tueuse de géants !

Derrière ce pitch original, on retrouve Joe Kelly, un scénariste de comics qui a déjà écrit plusieurs épisodes de Deadpool, Superman, Daredevil… et qui, ici, nous immerge dans le monde intimiste d’une jeune fille. Et il ne faudra guère longtemps avant que le talent de l’auteur en question ne vous saute aux yeux. Entre les rencontres vécues par l’héroïne et racontées avec justesse et finesse, les dialogues on ne peut mieux choisis et la personnalité sincère et vraisemblable de chacun des protagonistes, c’est toute l’histoire qui bénéficie d’une écriture ficelée conduisant à une fin émouvante. Et que pouvons-nous vous dire de Barbara si ce n’est qu’elle constitue un personnage réellement attachant dès les premières pages et pour lequel on ne peut s’empêcher de se demander si l’univers fantastique qui l’entoure est tout bonnement issu de son imagination ou s’il existe vraiment ?

Pour le dépeindre, Ken Nimura, artiste espagnol, a choisi de miser sur un trait fin et singulier et sur des jeux d’ombrage soignés. Dès lors, le choix du noir et blanc pour « I Kill Giants » devient l’idée du siècle tant l’absence de couleurs donne un cachet unique à l’incroyable récit qui se dessine sous nos yeux au fil des pages.

Vous l’aurez compris, I Kill Giants nous a profondément marqués. Il est question d’une oeuvre dont le potentiel n’est pas perceptible dès la première planche tant l’histoire qui prend vie petit à petit semble anodine de prime abord. Mais au fil des pages, on ne peut que constater l’ampleur du talent des deux artistes que sont Joe Kelly et Ken Nimura. L’idée de stopper sa lecture au beau milieu de ce comic-book devient alors invraisemblable et on se surprend à dévorer une œuvre intimiste racontée de la plus belle des manière.

R.L.

Note : 9/10

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s