Courtney Crumrin int. 3 : une fin menée tambour battant pour la jeune sorcière

Courtney Crumrin est sans aucun doute l’une des œuvres majeures de Ted Naifeh (Star Wars – Le Côté Obscur, Polly et les Pirates, etc.). Ce scénariste-dessinateur y a glissé tout son génie d’auteur-enchanteur a tel point, qu’au fil des pages, le lecteur se retrouve véritablement transporté dans un monde, en apparence semblable au nôtre, mais imprégné de magie et de créatures issues de différents contes et légendes. Et puis, avec son coup de crayon qui rappellera à bien des égards celui de Mike Mignola, Ted Naifeh parvient sans difficulté à immerger les lecteurs de tout âge.

La série Courtney Crumrin convainc donc aisément grâce à son univers original, ses monstres issus de différents folklores et son héroïne à la personnalité forte (voir la critique des deux premières intégrales ici.) Mais pour obtenir le statut de bonne histoire, il est aussi nécessaire de proposer une fin qui restera gravée dans les mémoires. Mission que se doit de remplir cette troisième intégrale.

Cours, Courtney, cours ! 

Pour ce dernier volume des aventures de Courtney Crumrin, l’action obtient rapidement le premier rôle. En effet, si les premières pages paraissent quelque peu monotones, elles ne sont là que pour préparer le lecteur à une course effrénée qui débutera après que Courtney se soit fait une nouvelle amie, Holly. Ravie, la petite sorcière blonde n’hésitera pas longtemps à avouer à cette nouvelle camarade de jeu son plus grand secret. Pour tout vous dire, la jeune Crumrin ira même jusqu’à lui apprendre quelques sorts magiques. Et comme on pouvait s’en douter, ceci conduira inéluctablement les deux jeunes filles à Gobelin Ville où elles vivront des heures bien sombres. Déjà vu ? Et bien, non ! Non seulement Ted Naifeh se fait maître dans l’art de rythmer un récit comme il se doit mais il parvient également à attiser la curiosité du lecteur en insérant ici et là des flash-back concernant les origines de ses personnages et en dessinant de nouvelles créatures dont il nous tarde d’en apprendre plus. Sans oublier que de nouvelles informations sur le fonctionnement du monde magique qu’il a imaginé sont distillées au cours du récit pour notre plus grand bonheur. Informations qui, de prime abord, peuvent être considérées comme des détails avant qu’elles ne revêtent toutes leur importance dans l’acte final.

Et le moins que l’on puisse dire est que ce dernier est à la hauteur de ce que l’on pouvait espérer. Courtney doit fuir le village d’Hillsborough pour des raisons que nous avons choisi de ne pas vous dévoiler ici. Sachez uniquement que c’est une véritable cabale qui s’organise autour de notre héroïne où sorts et combats deviendront les véritables moteurs des derniers chapitres. Entre le dynamisme des scènes d’action et l’appréhension de voir Courtney perdre tout ce qu’elle a, cette troisième intégrale place la barre assez haut et réussit à captiver comme l’avaient fait les deux volumes précédents.

Pourtant, un goût de trop peu se fait ressentir lors de la lecture des toutes dernières pages. Fin d’histoire bâclée ? N’exagérons rien. Mais il faut bien admettre que l’on espérait un final en apothéose comme le laissait pressentir les chapitres précédents et non un dernier acte nécessitant l’intervention d’un deus ex machina.

Néanmoins, il ne serait pas étonnant que d’autres y trouvent la fin qu’ils espéraient pour la petite Courtney car, au final, ce dernier volume est à l’image de la série : un récit magique et passionnant qui, malgré quelques défauts, offre un agréable moment de lecture.

Note : 7/10

R.L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s