Gravel : de la course arcade comme au bon vieux temps, ou presque

Il y a un an, Milestone annonçait Gravel, un jeu de course arcade comme d’autres studios en proposent. Mais après des mois de développement, il semble que le titre du studio italien sorte tout de même du lot si on le compare aux produits de la concurrence. 

Gravel est l’un de ces jeux de course qui vous tient en haleine dès la ligne de départ sans avoir besoin de passer par un tutoriel laborieux au préalable. C’est d’ailleurs la marque de fabrique d’un bon titre arcade qui est ici respectée : prendre aux tripes dès les premières secondes.

Le concept de base est simple : une émission de télé au cours de laquelle des pilotes s’affrontent au volant de différents bolides (4X4, trucks, SUV, véhicules de rallye…) au sein de plusieurs biomes allant du désert à l’Alaska en passant par la savane et par des plages paradisiaques. Et c’est d’ailleurs là que se situe le premier point fort du jeu avec la diversité du contenu du mode « Off-Road Masters ». Lors de ce mode Histoire (ou Carrière), on découvre une réelle progression au niveau de la prise en main, ce qui nous permet de découvrir plusieurs styles de jeu, de nombreux véhicules mais aussi des paysages variés.

Un élément de gameplay qui change tout

Gravel ne se différencie pas de la concurrence qu’en termes de véhicules et de circuits. La conduite, par exemple, est très particulière puisque les drifts revêtent une importance cruciale tandis que les freinages et les contacts sont plus nombreux que d’accoutumée pour ce genre de jeux. De plus, vos réflexes seront mis à rude épreuve avec les obstacles qui se trouveront au milieu de votre route et que vous devrez éviter, sous peine de perdre de nombreuses places au classement. Et si les circuits constituent de vrais pièges, il en va différemment pour l’IA. Dans Gravel, elle est assez peu réaliste. Durant nos heures de test, nous n’avons vu quasiment aucune voiture dépasser un adversaire. La plupart du temps, elles se contentent de se suivre sans tenter de monter au classement. Dès lors, si le décor vous joue des tours, il devient très difficile de rattraper vos adversaires puisque ceux-ci ne se mettent aucun bâton dans les roues, ou très peu. Il vous faudra donc réaliser un sans faute pour parvenir à dépasser vos concurrents. Néanmoins, c’est à ce moment qu’intervient une spécificité très appréciable. Explications.

Lorsque vous vous crashez dans le décor, vous aurez toujours la possibilité de remonter le temps de quelques secondes pour revenir au moment qui précédait votre accident. Cela vous permet de corriger vos erreurs de conduite et faire en sorte que la course ait encore un intérêt pour vous. Une vraie bonne idée en soi.

Un multijoueur et un mode « smash-up » en deça

Les équipes de Milestone ont misé sur la simplicité pour leur jeu. Ce qui a ses avantages mais pas seulement. Prenons l’exemple du mode multijoueur qui reste très limité puisque vous ne pourrez lancer qu’un matchmaking ou choisir d’inviter des amis qui possèdent également le jeu chez eux. On regrette donc l’absence d’un mode multijoueur à écran splité, d’autant qu’un tel jeu de course arcade s’y prêterait à merveille.

Quant au mode « smash-up », l’équivalent du mode contre-la-montre, il ne convainc jamais vraiment. L’objectif de ce mode est de passer au travers de portes composées de quatre panneaux. Ici encore, le procédé est simple à appréhender : des portes rouges vous feront perdre de la vitesse, tandis que les portes vertes vous en feront gagner. Là où ce mode amène un (petit) vent de fraîcheur, on constate que cela se fait au détriment de ce sentiment de liberté que nous procurait le mode Carrière/Histoire grâce à ses parcours variés et impressionnants.

En bref, on retiendra plusieurs éléments de ce titre de Milestone : des courses aussi variées qu’entraînantes, des paysages à couper le souffle et des véhicules tous plus différents les uns que les autres. Et si la moindre erreur vous coûtera la victoire dans ce titre, le retour en arrière pourra vous sauver la mise. Globalement, Gravel est donc un titre qui ravira les pilotes débutants comme aguerris, malgré les déceptions que sont les modes multijoueur et contre-la-montre.

gravel_plusmoins

Note : 7/10

C.V.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s