« Life is Strange : Before the Storm » : la magie toujours présente… mais un peu dissipée

Le dernier épisode bonus sorti début mars 2018, « Life is Strange : Before the Storm » vient de connaitre son dénouement. Il est donc temps de revenir sur ce deuxième opus de Square Enix, après un premier jeu vidéo qui avait séduit le public par son histoire, ses émotions, ses personnages et son dynamisme. C’est une mission compliquée dans laquelle s’est lancé le studio américain Deck Nine Games :  prendre en charge la réalisation de la préquelle de Life is Strange pour que DONTNOD Entertainment, les créateurs de la saga, puissent déjà s’occuper de la suite de la série.

Précision : la critique est garantie sans spoils (sauf en ce qui concerne l’épisode 1, mais cela semble logique).

Le premier opus de la série avait remporté un franc succès en 2015 notamment grâce à son histoire que l’on peut résumer comme ceci : Maxine Caulfield, jeune étudiante introvertie et timide, se découvre un pouvoir surnaturel, celui de pouvoir remonter dans le temps sur un court laps de temps. Aussi, Chloé Price, une adolescente rebelle au caractère bien trempé, réapparaît dans sa vie et vient la bouleverser. Et dans le même temps, les pouvoirs de Maxine surgissent soudainement. Au fur et à mesure que l’histoire avance, leur relation devient de plus en plus forte et la météo s’avère de plus en plus capricieuse puisqu’une tempête bat son plein.

Mais dans « Life is Strange : Before the Storm », on peut oublier les pouvoirs surnaturels, oublier les tempêtes. En effet, toute la trame scénaristique tourne autour de la meilleure amie de Maxine, Chloé, avant les événements du premier opus. Dans cette préquelle, on se base donc principalement sur l’histoire et les personnages en zappant la partie surnaturelle.

Autant le dire directement : « Life is Strange : before the Storm » est un jeu narratif réussi, mais il n’atteint pas le niveau du premier épisode. Le problème étant, notamment, l’absence de surnaturel. C’est comme si, en cuisine, le cuistot avait oublié d’épicer votre plat : il manque un brin de magie pour relever l’histoire, et en faire une préquelle particulièrement savoureuse. Autrement dit, en retirant Maxine (et ses pouvoirs) du jeu, et les retours dans le passé par la même occasion, Deck Nine s’est mis en difficulté et c’est tout le rythme du jeu qui en fait les frais.

Résultat : celui-ci est quelque peu banal. Les retours dans le temps amenaient une touche de folie et offraient des scènes un tantinet cocasses. Or, dans « Before the Storm », les différentes séquences du jeu sont trop peu dynamiques, la faute à ce manque de « surnaturel ».

De plus, le soft nous offre peu d’opportunités en matière de choix nous mettant vraiment en conflit avec nous-mêmes, voire aucun. Dans l’opus de DONTNOD, la décision finale consistait en un dilemme déchirant : choisir entre sauver toute la ville ou sa meilleure amie, Chloé. A l’inverse, tout au long de cette préquelle, on ne ressent définitivement pas cette même tension.

Outre ces points négatifs, il faut tout de même souligner que l’histoire est une véritable réussite malgré le manque de dynamisme de certaines scènes. Nous ne dévoilerons rien, si ce n’est que le scénario tourne principalement autour de Chloé et Rachel, tandis que l’épisode bonus (que vous pouvez obtenir via l’édition Deluxe du jeu) est centré sur Max. Ce dernier épisode, qui est le meilleur des quatre, raconte ce qui s’est passé avant que Maxine ne déménage à Seattle. Au travers de leur caractère, même si elles ne sont que des enfants, on reconnait déjà les deux jeunes adolescentes auxquelles on s’est attaché au cours des épisodes précédents.

En plus de la narration travaillée et des personnalités des protagonistes fidèlement respectées, il faut également préciser que quelques éléments de gameplay amènent une touche d’originalité agréable. Toujours sans spoiler, « Before the Storm » propose des innovations intéressantes pour la série, comme le défi « Insolence », les jeux de rôle ou encore une sorte de « Livre dont vous êtes le Héros » dans le dernier épisode bonus, qui n’est pas obligatoire, mais qui plaira à tout fan de la saga.

A noter : une bande-son rock indé excellente, mais malheureusement assez courte. La musique nous plonge un peu plus dans l’univers d’Arcadia Bay et de ses habitants par ses mélodies rythmées qui collent plutôt bien au personnage de Chloé.

Pour conclure, « Life is Strange : Before the Storm » est un jeu narratif réussi, bien ficelé, et où Deck Nine Games s’avère maître de son sujet. Le studio fait honneur à DONTNOD et son premier jeu avec ce « Before The Storm », malgré quelques points faibles, comme le manque de rythme, de dynamisme, l’absence de choix moraux marquée et assumée ainsi que quelques personnages non-jouables assez passifs. Mis à part ces quelques points, le plaisir de retrouver Max, Chloé et de pouvoir découvrir Rachel est bien présent.

lifeisstrange_plusmoins

Note des 3 premiers épisodes : 6.5/10

Note (épisode bonus) : 8/10

C.V.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s