I hate Fairyland (vol.1) : un concentré de fun par Skottie Young

Irrévérencieuse, violente, impétueuse, Gertrude ne fait pas dans le détail pour ses débuts dans la série « I Hate Fairyland ».

Roman, BD, comic-book… Jamais un ouvrage ne m’avait procuré une telle dose de fun ! Skottie Young, auteur américain ayant notamment dessiné « Le Magicien d’Oz », nous offre un concentré pur jus de franche rigolade : les situations les plus dangereuses deviennent désopilantes grâce à l’héroïne folle et surtout, très mais alors, très violente.

Et je dois avouer que j’ai bien failli passer à côté de cette revisite d’Alice au pays des merveilles… Une chance que ma compagne soit tombée en admiration devant le style graphique de Skottie Young avant de me pousser à lire ledit ouvrage. (A y réfléchir, c’est dingue ce que je me laisse influencer…)

Bref.

A Fairyland, Alice s’appelle Gertrude et l’innocence qui caractérise la première est remplacée dans ce comic-book par une violence propre à la seconde.

Gertrude insulte, étripe et détruit tous ceux qui se mettent en travers de son chemin dans l’unique but de trouver un moyen de sortir de ce pays des merveilles. Et ils sont nombreux les ennemis qui tenteront de stopper la terrible héroïne. Du barbare surarmé et surentraîné aux monstres tous plus fantastiques les uns que les autres, les adversaires de Gertrude sont originaux et leurs rencontres avec l’héroïne donnent lieu à des confrontations à la fois drôles, sanglantes et colorées.

Car la couleur fait partie intégrante de cette histoire. Bleu, vert, jaune… toutes les couleurs de l’arc-en-ciel emplissent Fairyland, un univers féerique où il fait bon vivre… entaché par les traînées de sang que laisse Gertrude derrière elle.

Les dessins, quant à eux, participent aussi à la cohérence de l’univers qu’il nous est donné de voir et pour lequel on veut en découvrir toujours plus ! Si les covers dessinées par Skottie Young sur d’autres titres ont toujours réussi à vous décrocher un sourire, alors vous serez ravis avec ce premier volume ! Seuls les plus exigeants pourraient ne pas apprécier le style «enfantin» qui colle pourtant parfaitement avec l’histoire qui nous est racontée. En effet, l’opposition des dessins « mignons » avec les situations les plus gores est, avec le ton très drôle de l’histoire, le véritable point fort de cette histoire !

Vous l’aurez donc compris : Skottie Young propose avec ce titre un condensé de fun. Guère de prise de tête dans ce « I Hate Fairyland », premier du nom. Gertrude, une jeune fille comme il en existe beaucoup en apparence, n’a pas son pareil pour anticiper et réagir face à une situation dangereuse. D’ailleurs, rien ne semble pouvoir ralentir sa marche implacable au pays de Fairyland  ! Il ne nous reste plus qu’à patienter pour dévorer le deuxième volume prévu pour le mois de septembre.

Note : 9/10

R.L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s