Star Wars 3 (kiosque/octobre 2017) : des récits accrocheurs pour Aphra et Yoda

En août, on avait laissé Aphra aux mains de l’Empire et Yoda sur le versant d’une mystérieuse montagne. Rappelons aussi que les deux séries que l’on peut découvrir dans le kiosque Star Wars de Panini avaient commencé de manière assez banale dans le premier magazine avant de gagner en intérêt au cours du deuxième numéro. Et celui du mois d’octobre, le troisième, tient, tout comme son prédécesseur, ses promesses.

Star Wars Livre V : la guerre secrète de Yoda (partie 3 et 4)

Lors d’une guerre que mènent des enfants sur une planète dont certains éléments peuvent priver un Jedi de sa relation avec la Force, Yoda est condamné à escalader une montagne. Montagne qui semble être la clé des nombreux secrets de la région.

Première constatation : les dessins de Larroca sont du même acabit que pour les précédents volumes. Ensuite, Jason Aaron, de son côté, continue de nous dévoiler petit à petit les secrets de ce monde étrange sans pour autant nous donner le fin mot de l’histoire. Et cette dernière, malgré l’absence de twists majeurs et mémorables, devrait tout de même tenir en haleine les lecteurs grâce aux quelques nouvelles idées sur lesquelles s’appuie Aaron.

On apprécie également la cohérence du récit avec les films. Par exemple, s’il est toujours question de Luke lisant une épopée de Yoda rédigée dans le journal de Kenobi, le Jedi à la peau verte ne semble pas y être décrit physiquement. Ce qui explique la surprise de Luke Skywalker lorsqu’il rencontre son futur maître dans Star Wars V : L’Empire Contre-Attaque pour la toute première fois.

Docteur Aphra Livre I – Aphra (4 et 5)

Pour cette histoire, Kieron Gillen a réussi à dévoiler une intrigue appréciable. Pour rappel, Aphra et son père partent à la recherche de l’Ordu Aspectu, une secte Jedi occulte. Mais leurs recherches vont les mener à une confrontation avec l’Empire.

Autrement dit, Kieron Gillen laisse un peu plus de place à l’action dans ces épisodes par rapport aux précédents, ce qui ne l’empêche pas de nous fournir de nouvelles informations sur les origines de l’héroïne. A cet égard, la recette fonctionne toujours et Gillen le sait : le lecteur veut autant en savoir sur l’Ordu Aspectu que sur la jeunesse d’Aphra. Dès lors, l’auteur laisse parler son expérience pour nous offrir un juste condensé d’action et de révélations.

Cependant, le récit est toujours en deçà de « Dark Vador », première série publiée par Panini Comics et scénarisée par Kieron Gillen. La faute à un manque d’enjeu et à l’absence d’ennemis charismatiques.

Conclusion

Les deux séries continuent donc sur les mêmes bases que le kiosque précédent en nous offrant les premières réponses aux questions posées par l’intrigue. Et si nous ne sommes pas en présence d’épisodes mémorables, les histoires qui nous sont contées ici proposent malgré tout des dessins réussis et des scénarios plaisants. De quoi contenter les fans.

Note : 7/10

R.L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s