Batman et les Monstres : les débuts de Batou face à Hugo Strange

Lors de l’un de mes passages dans une bouquinerie, je suis tombé sur un petit trésor édité il y a plusieurs années par Panini et qui prend le nom de « Batman et les Monstres ». « Trésor » car le récit en question prend place quelque temps à peine après le « Batman : Année Un » (Frank Miller et David Mazzucchelli) et s’inscrit dans une ambiance similaire. « Trésor » aussi, car ce « Batman et les Monstres » est à créditer à un auteur trop méconnu des fans de comics et pourtant très talentueux : Matt Wagner (Batman/Grendel, Trinity). Ce dernier a d’ailleurs vu son comic-book être réédité par Urban Comics il y a peu avec sa suite (Batman and the Mad Monk).

Dessinateur et scénariste pour « Batman et les Monstres », Wagner plonge le lecteur dans ce qui rappellera sans conteste la série animée « Batman : the animated series » par bien des aspects en commençant par le scénario.

Face à la pègre de Sal Maroni, lieutenant au service du Romain, et aux machinations d’un étrange scientifique du nom d’Hugo Strange, Batman a déjà fort à faire pour son début de carrière. Mais rien n’est perdu d’avance puisque, à l’inverse de l’emblématique Année Un, ce récit voit un héros plus aguerri et plus expérimenté vagabonder au sein des rues de Gotham à la recherche de malfrats et autres bandits.

L’histoire débute par la découverte de restes humains dont on s’apercevra vite qu’ils n’ont pas été réduits en charpie par de simples animaux. Intrigant, ce scénario en profite pour explorer différents pans de l’histoire de l’homme chauve-souris. Dans cet ordre d’idées, il est d’abord question d’une romance avec la célèbre Julie Madison durant laquelle Bruce devra apprendre à gérer cette relation et sa nouvelle vie de justicier. Ensuite, Matt Wagner s’attarde également sur la complicité qui unit la chauve-souris et James Gordon, ce dernier allant jusqu’à s’interroger sur la santé mentale de son allié. Enfin, on se délecte aussi devant la première confrontation qui oppose le héros à celui qui est devenu aujourd’hui l’un de ses ennemis récurrents, Hugo Strange. Ce dernier, via ses expériences, est d’ailleurs à l’origine de la dimension fantastique du titre.

Ces différentes facettes du scénario sont mises en valeur par les dessins et le trait de Wagner. Le graphisme et sa colorisation parviennent à créer une atmosphère soignée et si coutumière au super-héros qu’est Batman. Les dessins, assez sobres, vont à l’essentiel et cela vaut aussi pour la colorisation, ce qui assure une cohérence maîtrisée de bout en bout. Le passage de « Année Un » et de son graphisme si particulier à « Batman et les Monstres » devient alors facile et presque logique.

Seul le scénario, pourtant d’un niveau plus que satisfaisant, ne tient pas la comparaison devant un monument de la littérature comics comme « Année Un ». Mais, c’est le cas de bien (tous?) des comics dédiés à l’alter ego de Bruce Wayne.

Si ce défaut n’en est donc pas vraiment un, l’orthographe et la traduction, quant à eux, en sont bien. Malheureusement, Panini Comics ne remet pas une parfaite copie de ce côté alors que les choix du format (type Select) et de la couverture sont, eux, plutôt appréciables. Néanmoins, il semble qu’Urban Comics soit parvenu à corriger ces quelques erreurs pour la nouvelle édition de Batman et les Monstres.

En conclusion, c’est un récit dans la continuité d’Année Un que nous livre Matt Wagner. Dessins, colorisation et scénario se juxtaposent parfaitement pour donner naissance à une ambiance qui colle si bien aux aventures de l’homme chauve-souris dont on découvre avec joie les débuts et donc, les tracas qu’implique sa double-vie. A conseiller !

Note : 8/10

R.L.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s